Productions Monpauvrelieu, musique sous licence libre
DRM-free
stopdrmnow.org

Première symphonie de Beethoven

Les Productions Monpauvrelieu vous informe qu’il vaut mieux être sourd que d’entendre ceci !

Rendue célèbre par
Mme Germaine Chavoloux
17, rue des Pâquerettes
59600 Maubeuge.
Tél. (66) 45.74.75

Adagio molto et allegro con brio

Par Juanito Carabonita et son Grand Orchestre de Variétés
[pochette de disque]
Wer? Wo? Wann? Was? Burp!
* Titre Première symphonie de Beethoven: Premier mouvement, Adagio molto et allegro con brio
* Interprètes Juanito Carabonita, accordéon, direction; Martine Lemons: saxophone soprano; André Gildas: saxopone alto; Titus Loudon: saxophone ténor; Johnny “King” Rowling Jr.: saxophone baryton; Isabelle Discola: clarinette; Viljo Rotkojalohaukka: clarinette basse; Vincent Mafeuil, Clément Morkof: trompettes; François Mirodont, Victor Doublet: cors d’harmonie; Enguerrand Baron: guitare électrique; Odette Palinaud, Yunfu Hsi Wang Mu: flûtes; Mario Pizstarlex: piano; Otto Wouter Lovenbock: orgue hammond; Thor Handan: basse électrique; Louise Internacia: congas; Cyrien Gaud: batterie. — Prise de son et mixage: Harald Fearless
* Compositeur Ludwig van Beethoven
* Album Juanito Carabonita 2012
* Genre 5. Musiques fonctionnelles, divers → → → 5.6 Musiques de danses populaires et festives → → → 5.62 Orchestre de variétés
* Date Colmar, 2 août 2012
* Durée 8 minutes 18 secondes
* Licence Phonogramme sous Licence Art Libre
Musique originale dans le Domaine Public.
[photo d’identité]
Constant Remuflot, musicologue à l’Église de Raillefrologie

L’éclairage de Constant Remuflot

Cette année, le Festival de Musique Lourde de Colmar a été confié au nouveau Directeur, Landerico Barnabé Guilherme Antônio Valle. Il a permis au festival d’atteindre une lourdeur jamais égalée auparavant.

Parmi les nouveautés qui y contribuent, on peut d’ores et déjà noter la durée inhabituelle de ce Festival, du 17 février au 28 octobre. De plus, il est diffusé absolument partout dans la ville et parmi les alentours: dans les expositions, sur les chantiers, au gymnase, sur les champs de courses, à l’école, dans les hôpitaux, sur le circuit automobile, sur les sens giratoires, en voiture, à la guerre, dans les dortoirs, dans les arbres, à la décharge municipale, au grenier, à la gare, au milieu des pots de fleurs, en l’air, dans les clapiers, comme musique de jeu vidéo, dans les lieux de culte, au parc, au chenil, au stade, entre amis, à la ferme, à l’écurie, sur les sentiers, sous la couette, à la cave, dans la rue, au parking, au camping, au jardin, au petit-déjeuner, en claquant des dents, sur l’autoroute, à la niche, dans l’aquarium, au commissariat de police, dans le bus, à la montagne, sous les arrêts de bus, dans le train, dans l’avion, dans la cuisine, dans la forêt, pour les mariages, au café, en sens interdit, en maison de retraite
La nouveauté la plus discrète est aussi celle qui a le plus de conséquences: le nouveau contrat établi avec les groupes invités au Festival.
Les groupes découvrent seulement après l’avoir signé et accepté de manière irrévocable, quelles œuvres ils devront jouer. Et le “Feldwebel Kapellmeister” en a été fort surpris. “Juanito Carabonita et son Grand Orchestre de Variétés”, qui sont plus habitués au bal des pompiers ou à la Fête de la Bière, se sont retrouvés à devoir jouer la première symphonie de Beethoven.

Avec du saxophone, de l’orgue électronique, de l’accordéon, du conga, de la batterie, mais sans basson, ni hautbois, sans violon, ce n’était pas de la tarte.
En revanche, Juanito Carabonita avait hérité d’un exemplaire de l’intégrale des symphonies de Beethoven en mini-livre, éditée en 1890 par Ernst Eulenberg, ayant appartenu à son arrière-arrière grand-père, le célèbre Clodomiro Charlilechó.

Cet héritage lui a un petit peu facilité les choses puisqu’il connaît ces symphonies par cœur depuis longtemps.

Mais tout de même, pour faire travailler tous ses musiciens, quelques libertés avec l’œuvre originale ont dû être concédées.

C’est ainsi que grâce aux contrats un peu particuliers rédigés de plume de maître par le malicieux directeur Landerico Barnabé Guilherme Antônio Valle, nous pouvons vous garantir que cette année, le Festival présente une programmation aussi indigeste que l’ont avait espéré au sein de la CJT (Confédération des Auteurs, Compositeurs, Arrangeurs et Traducteurs de la rue Jacques Trémolin), qui organise ce Festival tous les ans à Colmar, depuis le début du règne de Louis Ⅴ le Fainéant.

Écoute en strøming:

→ → → Dirigez le bouton du player ci-dessous avec votre baguette pour vous assourdir

Téléchargements

↓ ↓ ↓ ogg vorbis 489 kbps (29,2 Mo)flac 24-bit 2,7Mbps (89,3 Mo)

POUBLICITÉ

Scopitone

* *

Pire-Tout-Pire par le Baudet


FLAC (mis à jour le 23 novembre 2013)
ed2k://|file|Juanito-Carabonita-2012-01-Adagio-molto-Allegro-con-Brio-1re-symphonie-de-Beethoven-Orchestre-de-variétés.flac|93693586|715F65C29874CA9731E91FACFB90A713|h=K5SSJ7WDGCUMW7O4MNUDAYYSDUM2Y4BW|/

OGG VORBIS (mis à jour le 23 novembre 2013)
ed2k://|file|Juanito-Carabonita-2012-01-Adagio-molto-Allegro-con-Brio-1re-symphonie-de-Beethoven-Orchestre-de-variétés.ogg|30554133|6060FC93C7E8F99CFEB02AE1A34D3C41|h=LARDXLDTVWEPVQB3PRU4RHWW5AX5VOAM|/

Biographie de Beethoven, certes approximative,
mais suffisante pour ce que vous en faites

Listourne aléatoire de Clewn Audio

IFRAME: CLEWN AUDIO